Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 11:15
Après avoir contacté notre "cul blanc" rendez vous était pris pour une petite virée au brochet. Départ à 14 h de chez Steph pour se rendre à DTC, une petite indication quand même c'est dans l'Ain, donc un savoyard qui va chercher un haut-savoyard pour aller à la pêche dans l'Ain.
Une bonne heure de route pour se rendre sur un petit plan d'eau, bien planqué dans les maïs, une grosse demie-heure pour préparer et gonfler le matos..































































15h30, nous sommes fin prêts pour aller taquiner le broc aux leurres, avec un peu de chance on pourra pêcher 1h et demie avant la nuit!
Aller,  je me jette à l'eau, une première pour moi avec ce genre de matos, une espèce de chambre à air de tracteur autour du bide avec un système d'attache façon string...































Première chose, rentrer dans l'eau, faut mieux y aller à reculons...































Après, il n'y a plus qu'à se laisser aller, de donner quelques coups de palmes pour s'éloigner du bord et d'attendre d'être retenu par la ficelle du string.
Ca y est,  j'y suis, on est quand même vachement bas sur l'eau avec ce type de float tube, j'ai de l'eau jusqu'à la taille et j'ai juste le temps de sauver mes clopes!
En attendant Steph, je m'entraîne à manier mon nouvel accessoire, à trouver le meilleur angle pour pouvoir pêcher, à repérer les différents postes...































Ce petit plan d'eau doit abriter une bonne population de brocs : il est profond d'environ un mètre, il y a beaucoup d' obstacles , des caches à profusion, par temps clair on doit voir le fond partout.
J'attaque avec un spinner bait (j'suis pas sûr de l'orthographe, mais bon), un leurre avec un montage anti-herbes et branches et c'est pas du luxe ici!
Après une quinzaine de lancés, première touche assez violente au ras d'un tronc immergé, décroché! Ca commence bien, de la région d'où je viens, il faut une vingtaine de sorties pour avoir une touche ou un départ.

Je continue ma prospection, l'eau commence à s'insinuer de plus en plus et par capillarité me mouille jusqu'à la limite des wads. Merde, mon téléphone, ah les clopes, oui,  j'y pense, mais mon portable!!
Encore un qui va passer sa nuit sur un radiateur!
































Steph est à une cinquantaine de mètres et je vois un énorme remous en face de lui, il en tiens un.
Deux minutes plus tard, c'est à mon tour d'être attelé à un beau broc, estimé à 65, 70 cm. Je le tiendrai une bonne minute avant qu'il ne se décroche. Pas de bol, j'aurai bien aimé ramener un beau bec au ras de mes jambes pour voir l'effet que ça fait, mais bon ça sera pour une autre fois.
Voilà, j'en ai plein les pattes, j'ai fait deux fois le tour du plan d'eau, ça ira pour une première fois et de plus ça commence à cailler sévère, c'est hostile l'Est.
J'me roule un petit mégot et direction la bagnole...































Je cherche le meilleur endroit pour accoster, marche arrière enclenchée et coups de palmes vigoureux pour approcher la rive, qui a dit que la pêche c'est pas du sport!































Bon, en tout cas, convaincu par ce genre d'accessoire, surtout dans des endroits aussi encombrés où la pêche du bord ne permet pas d'explorer tous les spots. Enfin, si je me laisse tenter par l'achat d'un float tube, j'en choisirai un comme celui de Steph, un peu plus encombrant mais avec plus de confort, plus haut sur l'eau, parce que là, j'suis quand même bien trempé!
Steph en décrochera un autre, bilan, cinq, six touches à deux, pas mal quand même!































Retour au bercail pour Steph, remarquez cette aisance au niveau du créneau!!































Et, à la sortie de l'eau, pas une tête de killer, là?!!...




































A la fin de notre partie de pêche, coup de fil de Nassim qui arrive par la berge opposée, le temps de ranger le matos et nous le rejoignons.

Je ne sais pas si ces deux là ne vont pas abandonner la Palm pour se consacrer uniquement aux leurres, ils ont un matos impressionant avec un vocabulaire adapté, j'comprends que dalle, mattez un peu ce genre de leurre!! Au moins trente cm de long, j'avais jamais vu ça!!









































Enfin, ça à l'air de marcher sur les gros...









































Aller, salut à + Fred.

Partager cet article

Repost 0
Published by FREDSTEPH
commenter cet article

commentaires

bru 25/05/2009 11:38

ça fume des pécos en float tube !

Glampion 08/11/2008 20:25

La gueule des Diots, ça fait peur !!!


Ouais le Steph m'en parle de plus en plus de ces leurres, surement parce que c'est une lose à la mouche, alors il veut changer arf !! ;-)

cigale 08/11/2008 19:49

terribles les photos...En parlant de sensations pour ramener un Bec dans ses jambes...si toi tu sais pas...Moi je sais!!!!!!!!!!!!!!!

Faudra y retourner et passer plus de temps....Avec une ptite binch ca devrait le faire!