Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 16:08
Après ma petite mésaventure de l'autre jour, je n'étais pas retourné à la pêche, préférant m'adonner à mon autre passion, la cueillette des champignons. Mais bon, c'est le même bordel, il y a du monde de partout, encore une fois, vivement septembre.
Pour être sûr de ne trouver personne, je suis allé faire un tour dans un des nombreux affluents du Chéran. Dans la partie savoyarde où j'habite, pour désigner un ruisseau, ils ne se font pas trop chier, ils appellent cela un Nant et il suffit de rajouter le nom du bled où il passe.
Donc, j' ai fait le Nant de Belleville, un petit ruisseau qui ne fait que 50 cms de large par endroit, assez torrentueux, trés technique et casse-gueule.
Pour vous mettre dans l'ambiance, quelques petites tofs :



















































En ce qui me concerne pour ces petits ruisseaux, j'utilise une canne de 10 pieds pour soie de 5 afin d'approcher les postes d'assez loin sans pour autant sortir beaucoup de soie car il y a beaucoup de végétation et d'obstacles naturels. J'ai le plus souvent 1 m de soie de sorti, avec un bas de ligne d'une fois la longueur de la canne ce qui en général permet de prospecter tous les postes. Arbalète ou roulé, mais il peut m'arriver de fouetter si j'en ai la place.
En ce qui concerne ma mouche, vu le temps orageux, j'opte pour une fourmi ailée noire en H 16, assez grosse car il y a beaucoup de courant et les truites, dans ce secteur, ont la dalle où n'ont pas grand chose à bouffer!
Première " dérive" de cinq secondes sous le pont et premier gobage. Et quelle surprise, je n'avais jamais pris de truite avec une telle robe.































Un joli poisson de 27,28 cms avec une robe surprenante, décidement c'est l'année du métissage, si il y en a qui peuvent m'en dire plus sur cette robe, je pencherai pour une hybride!


























Enfin, faut pas se plaindre, poisson en pleine santé qui n'a pas demandé son reste pour retourner dans son élément. En plus , elle m'a bien niquée mon imitation mais ça devrait le faire pour la suite.
Cet endroit est trés peu accéssible pour les pêcheurs et malheureusement aussi pour les poissons car il y a plusieurs cascades de un ou deux mètres à franchir et le tout se trouve dans des gorges trés abruptes, attention aux orages et c'est le cas aujourd'hui.












































Quand on se retrouve dans un endroit comme celui-ci, deux possibilités si on veut continuer soit on fait le tour ( ce qui peut prendre un moment ), soit on passe au dessus en escaladant les troncs morts et hypers glissants. J'opte pour la deuxième solution, je me trempe mais bon un pêcheur n' a pas peur de l'eau normalement!!
Effort récompensé lorsque l'on arrive de l'autre côté par deux jolies petites truites et par le paysage :


















































Il est 14h et à certain endroit, je suis obligé de retirer les polas, il fait hyper sombre on se croirait au coup du soir!
































Bon là, ça devient chaud, faut mieux faire le tour, en plus avec les feuilles mortes au dessus de la mollasse, c'est hyper casse-gueule, un mur d'une dizaine de mètres à franchir, rendez-vous de l'autre côté, à +.































Et voilà ce que cela donne, ça en vaut la peine, hein?!!






Je suis redescendu comme un bourrin mais j'avais pas trop le choix, j'ai fini les deux derniers mètres sur le cul , arrivée un peu brutale dans la flotte. J'essaie entre les cailloux, rien, pas une tape, je vais faire une pause banane, le temps que tout redevienne calme. Je me pose le cul sur un caillou et vois arriver au bout de quelques minutes une petite riquette qui se met en bout de courant à un mètre de moi. Je pose ma mouche 50 cms devant, elle se décolle du fond et me snobe en refusant ma fourmi. J'y crois pas!! Je monte un sedge en chevreuil et là ni une ni deux, elle ne se pose pas de question et avale mon imitation bien profondément, trop même.
























Voilà le monstre, dans les 24, 25 cms quand même!!

Ca fait plaisir de voir qu'il y a encore des truites dans ce ruisseau, et de maillées surtout, car il est prisé par de nombreux viandards.
Allez on continue, toujours plus haut...























L'angle de la photo me fait penser à un Cerbère gardant l'entrée de ces gorges, on voit bien l'oreille et sa mâchoire se refermant sur un pauvre tronc d'arbre...












En parlant de sculpture naturelle, il y aurait celle-ci aussi...































Profil d'une Ondine, magnifique!
On peut quand même se rendre compte de la force de l'eau, qui a su, au fil des ans, façonner ce paysage magnifique.
Voilà, je vous ai retenu assez longtemps, je finirai mon après-midi avec deux riquettes de plus et des images plein les yeux qui me feront oublier ce couple de connards de la dernière fois.







































A +, Fred.

































Partager cet article

Repost 0
Published by FREDSTEPH
commenter cet article

commentaires

fredlebelge 06/08/2008 10:58

Pas de soucis Steph, quand tu veux. Tu rentres quand de vacances? Moi je suis bon jusqu'à mi-août, après il faut que je sois à portée de téléphone, naissance du petit oblige! A + Fred.

Cul Blanc 05/08/2008 22:09

Faudrait que tu m'emmènes un de ces 4 que j'aille promener ma 6 pieds par là...

LeChatNoir07 05/08/2008 20:10

Magnifique photo pour un ruisseau merveilleux .... bravo pour ta partie de pêche